• sanctions chomage partiel

[COVID-19] : Télétravailler en étant en activité partielle : les sanctions

TÉLÉTRAVAILLER EN ÉTANT EN ACTIVITE PARTIELLE : LES SANCTIONS QUEL EST L’OBJECTIF DE LA MESURE D’ACTIVITE PARTIELLE ? Dans un objectif de soutien économique aux entreprises durant la crise du Covid-19, le gouvernement multiplie les mesures pour faciliter l'accès à l’activité partielle. Le décret du 25 mars accorde une série d'assouplissements importants : >

  • guide pratique chomage partiel covid

[COVID-19] Guide pratique pour déposer une demande de chômage partiel

La crise du Covid-19 impacte considérablement l'activité des entreprises et de plus en plus de salariés doivent passer en chômage partiel. Nous vous proposons un guide pratique pour déposer votre demande de chômage en ligne. Vous devez remplir plusieurs étapes pour envoyer cette demande au gouvernement sur le site : https://activitepartielle.emploi.gouv.fr/aparts/. En suivant scrupuleusement

[Covid 19] : les mesures d’urgence concernant l’impôt sur le revenu, la TVA, les indépendants

[COVID 19] les mesures d'urgence concernant les liasses, la TVA, les indépendants. Liasses fiscales Les experts-comptables sont autorisés à déposer jusqu'au 31 mai 2020 les liasses fiscales de leurs clients. Et jusqu'au 15 juin 2020 les déclarations d'impôt sur le revenu des personnes physiques. Pour l'instant, cette tolérance est réservée aux contribuables qui ont

[Covid 19] : les entreprises ont 30 jours pour déclarer leur activité partielle

[COVID 19] Le ministère du travail donne 30 jours aux entreprises pour déclarer leur activité partielle, avec effet rétroactif Nous vous avions annoncé en fin de semaine que nous vous tiendrons informé de l’évolution des dispositifs réglementaires mis en place dans cet épisode de crise sanitaire qui nous touche. Le gouvernement a publié un

LETTRE D’ACTUALITE SOCIALE PVB

Temps partiel Ordonnance n°20115-82, 29 janvier 2015 La durée minimale de travail des salariés à temps partiel est fixée à 24 heures par semaine. Pour les contrats conclus avant le 1er juillet 2014 et dont la durée de travail était inférieure à 24 heures par semaine, les salariés avaient la possibilité de demander l’application de