La suppression totale de la taxe d’habitation sur la résidence principale pour les ménages aisés pourrait être reportée, a annoncé Emmanuel Macron, afin de préserver les recettes fiscales.

Lors de son discours du 14 juillet 2020, le président de la République s’est exprimé sur différents sujets dont celui de la fiscalité. Dans le but de ne pas baisser le pouvoir d’achat et de consommation, Emmanuel Macron a déclaré ne pas prévoir d’augmenter les impôts.

Cependant, la suppression totale de la taxe d’habitation pour les ménages aisés devant intervenir pour 2023, va être différée d’au moins un an. Cette décision va permettre de faire des économies pouvant aller jusqu’à 2,9 milliards d’euros en 2022.

Ce report de la suppression de la taxe d’habitation concerne 20% de la population française. Un ménage étant considéré comme aisé à partir d’un revenu équivalent à 2 500 € par mois pour un célibataire.

Les 80% restants de la population ne paient plus la taxe d’habitation sur la résidence principale depuis le début de l’année.

Par ailleurs, Emmanuel Macron en a profité pour rappeler que la réforme de l’Impôt sur la Fortune Immobilière (anciennement Impôt de Solidarité sur la Fortune) était toujours d’actualité, et permettrait de relancer les investisseurs en France.

Plus d’infos sur la suppression de la taxe d’habitation.

Contactez-nous